Maule 21

Daniel BRIATTE

dimanche 30 mars 2014

Ingénieur en chef des Travaux Publics de l’Etat honoraire. [1]

Chevalier de l’Ordre National du Mérite.

Ancien Conseiller municipal délégué à l’urbanisme et au grands travaux dans l’équipe de Daniel Demaison.

Né en 1944, marié, deux enfants.

Sorti de l’Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat avec une spécialisation en urbanisme, Daniel Briatte, a commencé sa carrière comme coopérant au service de l’Urbanisme de la Mairie d’Alger. Après divers travaux de planification urbaine, il a notamment procédé à la révision complète de la carte scolaire du "Grand Alger"
Nommé fin 1970 dans les Ardennes au bureau d’Etudes Départementales de la DDE, il s’est spécialisé dans l’assainissement communal (réseaux et stations d’épuration) et dans l’aménagement de zones industrielles (Citroën, St Gobain...)
De retour dans la région parisienne comme ingénieur subdivisionnaire à St Germain en Laye, il a en charge le réseau des routes nationales et départementales du secteur et a été le conseil technique, à différents titres, des 20 communes de sa subdivision, de Conflans à Louveciennes et de Chatou à Aigremont.
Appelé dans les années 80 à la Direction du Personnel du ministère de l’Equipement, il a travaillé, au sein d’une mission de motivation du personnel, sur des sujets porteurs comme la Sécurité Routière, les Economies d’Energies ou encore le rôle de la DDE dans l’économie locale.
Nommé Ingénieur Divisionnaire en 1984, il devient peu après chef du bureau des Programmes Interministériels, à la Direction de la Sécurité et de la Circulation Routière où il travaille auprès du Délégué Interministériel à la Sécurité Routière et en liaison avec différents ministères (Intérieur, Armées, Justice,...)
Désirant retourner sur le terrain, il postule en 1988, sur l’emploi de Secrétaire Général du Centre d’Etudes Techniques Normandie-Centre, à Rouen, important bureau d’études de 550 agents. Il en devient Directeur adjoint en 1990 après son détachement dans l’emploi de Chef d’Arrondissement.
En 1994, de nouveau appelé en Administration Centrale, il devient, sous l’autorité du ministère des Finances, Adjoint au Contrôleur financier Central des ministères de l’Equipement, du Logement et du Secrétariat d’Etat à la Ville.
Devenu spécialiste du contrôle, il est recruté en 1999 comme Chef du Département du contrôle des marchés par Réseau Ferré de France, établissement crée pour recevoir la propriété du domaine ferroviaire auparavant géré par la SNCF. Il est en charge notamment, du contrôle de tous les marchés de travaux et d’achats passés par la SNCF pour le compte de RFF et participe, entre autre, au règlement final des gros marchés d’ouvrages d’art du TGV Méditerranée et à la planification des achats pour la construction du TGV Est-Européen. (Paris-Strasbourg)
Enfin, de retour au ministère de l’Equipement en 2002, il est nommé à la Sous-direction des Personnels Administratifs et Contractuels du ministère où il a la responsabilité du recrutement, de la formation et de la carrière de 40 000 agents jusqu’à son départ à la retraite.

[1Nom actuel de l’ancien grade d’ "Ingénieur Divisionnaire des Travaux Publics de l’Etat, Chef d’arrodissement"


Vous avez une question, une suggestion ?

Utilisez l'onglet "contact" en haut du site

L'équipe de Maule21 se fera un plaisir de vous répondre en ligne dans les meilleurs délais

Derniers articles
Accueil du site | Contact | Mentions légales | | visites : 90562

Suivre la vie du site Qui suis-je